mercredi 28 juin 2017

lundi 5 décembre 2016

samedi 5 novembre 2016

Hitbox

Un petit tarzan des mondes géométriques se balance de cadre en cadre, dans le meilleur jeu de physique qu’on ait vu depuis longtemps.

Jouer à Hitbox

Evo


Evo Explores rappellera de bons souvenirs chez les adeptes de Monument Valley. Il s'agit donc de jouer avec les perspective impossibles, dans des niveaux qu'on dirait dessinés par Escher. Il y a un point de départ et un point d'arrivée sous la forme de portes dans des tours, et entre les deux, des chemins de traverse et des escaliers sur lesquels on clique pour y amener notre personnage. Quand la voie est bouchée, on fait tourner le décor en 3D. Les perspectives changent ; certains passages bloqués disparaissent derrière une tour et deviennent donc praticables ; des morceaux d'escaliers solitaires se connectent. Parfois, on appuie sur un bouton pour ouvrir une porte, ou on grimpe sur une cassette audio parlante (faut pas chercher) qui nous sert de navette.


Jouer à EVO

samedi 24 septembre 2016

Awesome planes


Retrouvez le chat caché ... au Japon

Jouer avec les Totems Aztèques


http://www.kongregate.com/games/qzix13/aztecs-totems?haref=HP_HNG_aztecs-totems

DipDap

Dipdap. Tout est possible dans le monde de Dipdap. Une ligne peut devenir un fantôme, un ballon ou même une clé qui ouvrira un monde plein d'aventures.

samedi 25 juin 2016

Robert the Elf

Un donjon, un elfe, des ennemis, et un arc qui mitraille tout seul... mais dans une seule direction.

Jouer au jeu

samedi 21 mai 2016

Upgrade 3

Un jeu à construire soi-même
Jouer au jeu

«Hexallin», les nœuds du problème

Le plus dur dans Hexallin, ce n’est pas de comprendre les règles – organiser des «nœuds» pour que leurs «bras» se connectent les uns aux autres. Ce n’est pas de chercher la bonne configuration pour que les bras doubles s’accrochent aux bras doubles et que les simples s’installent en face des simples. Ce n’est pas de différencier les nœuds à point blanc, qu’on peut déplacer sur la grille, et les nœuds à point noir, qui sont fixes.

Le plus dur, c’est que tous ces nœuds sont installés dans un joyeux bazar aléatoire au début de chaque niveau, et que l’on voudrait commencer par nettoyer la place pour mieux analyser la situation. Mais on ne peut pas, car les coups sont comptés. Ébullition cervelle en perspective.

http://www.kongregate.com/games/Crescentyr/hexallin

samedi 23 avril 2016

changeType()


On a perdu plusieurs litres de sueur et de jus de cervelle avant de comprendre le principe de changeType(). Alors comme on est sympa, on va tout expliquer, nous : la cible que trimballe le petit héros sert à intervertir (touche Espace) des blocs du décor. Enfin, pas le bloc lui-même, mais plutôt son matériau, sa «consistance». Si on échange un bloc de briques avec un bloc de piques par exemple, toutes les briques deviendront mortelles mais on pourra poser le pied en sécurité sur toutes les piques. Les deux types de blocs intervertis sont rappelés en haut de l’écran. Et si on veut annuler l’échange, il suffit d’appuyer sur X.

Maintenant, il n’y a plus qu’à réfléchir. Bon courage.

> Jouer à changeType()

Logique circulaire



Circular Logic est un jeu de plateformes... à ceci près que les formes en question ne sont pas plates. Elles sont courbes, chaque niveau étant un disque dont il faut s'enfuir par le petit tuyau. Les contrôles sont classiques : on se déplace et on saute avec les touches fléchées. Mais qui a déjà fait du parcours d'obstacles sous une gravité centrifuge, qui nous ramène inpitoyablement vers la paroi la plus proche ? Heureusement qu'il n'y a que 4 niveaux, hein.

> Jouer à Circular Logic

vendredi 15 avril 2016

Le Dernier Gaulois

Le dernier Gaulois nous entraîne dans les souvenirs d’Apator, un guerrier gaulois qui s’apprête à participer à la bataille d’Alésia. Une expérience immersive et sensorielle via navigateur web.

Un narrateur à la voix chaude et profonde nous raconte son parcours, comme au coin du feu. Le dernier Gaulois est un étrange phénomène, croisement entre l’histoire lue et la promenade visuelle,

samedi 9 avril 2016

«Easy Joe 3» : Suivez le lapin

Il y avait un lapin, un drôle de bonhomme moustachu, un pont et un levier. Bien sûr, on a cliqué sur le levier avant même d’analyser la situation et de se demander si c’était vraiment la meilleure chose à faire. Mais comment nous en vouloir ? Un levier dans un jeu flash, c’est comme un gros bouton rouge clignotant, c’est comme un aimant, il semble crier : «Clique sur moi et je déclencherai de merveilleux mécanismes qui vont t’ouvrir les portes du paradis !» Ou du moins, les portes du niveau suivant. Bref, on a cliqué.

Le pont s’est levé.
Le bonhomme moustachu était sur le pont.
Oups.
Au revoir, bonhomme moustachu ...

Comme on est sympa et que c’est sans doute le but du jeu, on est parti à sa recherche. Et, fidèle à notre stratégie de winner, on a continué à cliquer un peu partout pour se frayer un chemin à travers les obstacles : un chien agressif, un vendeur de burgers méfiant, un géant barbu, un photographe d'oiseaux… Faut pas chercher à comprendre. Le lapin, lui, sait. Il suffit de lui donner quelques coups de main pour qu'il parvienne à ses fins – parfois très vite, par exemple quand il a des voitures de flics aux fesses – et de rire à ses péripéties.

> Jouer à Easy Joe 3

«Repixel Find a Cat» : il n'y a pas un chat ?

Il n'y a pas d'enjeu, ni de score à battre, ni même de risque d'échec. On balaie l'écran de notre curseur jusqu'à trouver un œil en amande ou des oreilles pointues.

Il y a un chat dans cette bouillie de pixels. Mais où ? Peut-être est-ce la masse sombre au milieu de l’image… Ou alors la silhouette marron qui se détache en bas à gauche… Et si c’était un piège, et qu’on cherchait un chat blanc pas loin de cette masse bleue qui semble être le ciel ?


Il n’y a pas vraiment d’enjeu à Repixel Find a Cat, ni de score à battre, ni même de risque d’échec. On garde le bouton de la souris enfoncé tandis qu’on balaie l’écran de notre curseur, affinant l’image de plus en plus, résolvant les gros pixels en petits pixels qui nous permettent d’y voir plus clair. Le chat est là : on clique droit, on a gagné, on est trop fort !

http://www.kongregate.com/games/PipkinGames/repixel-find-a-cat?referrer=Kramkram

samedi 2 avril 2016

Créations atelier BD

Retrouvez toutes les créations des enfants ayant participé aux ateliers création BD à l'occasion du salon 'La BD s'invite à Rueil !' samedi 2 avril 2016





samedi 26 mars 2016

"Lightbot 2.0"


Clique GAUCHE sur PLAY puis sur le premier carré de BASICS et sur l'inscription pour débuter le jeu. Aide le petit robot à rejoindre la case bleue en utilisant ta SOURIS. Clique GAUCHE sur les cases de déplacement situées à droite du jeu et dispose les sur les cases contenues dans MAIN METHOD. Clique GAUCHE sur RUN pour valider ton parcours et sur BREAK pour recommencer.

Jouer à Light Bot 2.0

«Blast Magus», une grille de billes


Blast Magus, c’est un peu Candy Crush en version explosive. On y retrouve la grille de bidules translucides qu’on aurait envie de se glisser sous la langue, la gélatine qui bloque certains carreaux, les croix de réglisse qui en emprisonnent d’autres… Mais le gameplay n’a rien à voir.

Il s’agit ici de cliquer sur une bille pour la faire disparaître dans une explosion avec toutes ses voisines de même couleur. Quand elles forment un S, une croix, un «+», une barre de 5 ou toute formation bonus signalée à gauche de l’écran, on gagne plein de points et on étend la zone de l’explosion. Le niveau est gagné quand on a assez de points pour dépasser le niveau de l’étoile, dans la jauge, et que les objectifs spécifiques au niveau ont été remplis.

Jouer à Blast Magus

«Just Golf», un peu plus que du golf



Just Golf prétend être un «jeu de golf classique : regardez par où souffle le vent, affinez votre angle et votre puissance de frappe, et faitez un swing parfait pour mettre la balle dans le trou !» Ha ha ha, les petits plaisantins. Un bon vieux golf avec des obstacles d’eau et des zones de sable (il paraît qu’on appelle ça des «bunkers»), il y en a effectivement dans les tout premiers niveaux.

Mais on se retrouve rapidement à envoyer la balle au sommet de montagnes, dans le creux d’un astéroïde en forme de lune en lévitation dans l’air, sur les glaciers d’une planète inconnue… Et on ne vous parle pas de cette matière rose et gluante qui nous permet de faire remonter la balle sur des parois verticales en la scotchant au mur. Ce n’est pas «juste» un jeu de golf. C’est un épique jeu de golf !

Jouer à Just golf

samedi 19 mars 2016

Gros projet : jeu Scratch Thésée et le Minotaure

Un tutoriel complet pour créer un jeu de labyrinthe avec un montre qui vous poursuit ...


Mercurial Story


Ce petit jeu à la poésie décalée raconte l’histoire bien simple de cette… chose que l’on incarne : un petit bonhomme à la tête blanche oscillant entre le calme, et la colère, tous deux représentés respectivement la partie rouge et la bleue. Tantôt fou amoureux de sa petite amie, tantôt envahi par la haine, il faudra, dans Mercurial Story, avancer dans les niveaux en étant soumis à la gravité inversée pour atteindre à chaque fois un membre de la famille de notre petit personnage. Pour arriver à ses fins, on jonglera entre les sauts et doubles sauts afin d’éviter les pics mortels ; que ce soit vers le haut ou le bas. Un vrai casse-tête sur certains niveaux !

Jouer au jeu 

vendredi 26 février 2016

C'est aDOORable

It’s Adoorable (dont le titre est un jeu de mot avec door, «porte» en anglais) va bientôt fêter sa première année d’existence. On vient seulement de le découvrir dans la sélection des meilleurs jeux 2015 du blog Oujevipo, et il est effectivement tellement choupi qu’il mérite bien sa petite chronique, même tardive.

«Temps de jeu : une minute», prévient le développeur Nicky Case (déjà à l’origine du formidable Nothing to hide). A l’aide des touches fléchées, il s’agit de déplacer le bonhomme jusqu’à la porte en passant par la clé. L’exercice est à répéter trois fois, sous la contrainte du chronomètre. Pourquoi ? On le comprend à la fin, quand se révèle une adoorable surprise.

http://ncase.me/door/

«Bullet Heaven 2» passe entre les balles

On y retrouve avec plaisir le petit héros Matt, un pirate surfant sur son épée parmi des vagues d’ennemis (des plantes et des chats, en l’occurrence).

On retrouve l'interminable déluge de projectiles qui nous arrivent en pleine tête, en forme de cercles, de rosaces, de sprays ou bazardés tous azimuts, et dans lesquels on doit se frayer un petit chemin en prenant garde de ne pas être touché au point sensible, le pixel vulnérable au centre du pirate.

On dispose toujours d’un nombre ridicule de vies qui nous rappelle notre fragilité à chaque niveau. On a encore une arme secondaire à déployer en renfort d’un double-clic, et des bombes à poser en cas de problème d’un clic droit.

http://www.kongregate.com/games/kupo707/bullet-heaven-2

samedi 20 février 2016

Lily et le bonhomme de neige


Tous les hivers, un bonhomme de neige enchanté fait vivre de grandes aventures à une petite fille. Mais la vie, au fil du temps, finit par les séparer. Saura-t-elle prendre le temps de retrouver ce qu’elle aimait?

Lexiflaire

Dans Lexiflaire, il faut faire deviner un mot à un «complice» sélectionné aléatoirement parmi les joueurs connectés, en lui donnant des indices. Plus il trouve rapidement et meilleur sera le score… Mais il y a d’autres critères, bien expliqués sur cette page : tout dépend du niveau de l’adversaire et de la difficulté du mot. En plus, on gagne des badges quand l’adversaire devine rapidement, ou du premier coup, ou au dernier moment, ou plus vite que la majorité des autres joueurs.

Jouer à Lexiflaire



Lancé en février 2015, apparemment, Lexiflaire a quelques fonctionnalités bien pensées, comme ces trois boutons en haut de page qui permettent de faire une grimace virtuelle à son compagnon de jeu : un signal «positif» lui affichera une barre verte et validera son raisonnement, tandis qu’un signal «négatif» lui indiquera qu’il part sur une fausse piste. Il n’y a malheureusement pas, en revanche, de bouton permettant de quitter la partie en cours de route quand l’adversaire est un troll immature ou qu’il dort sur son clavier (les deux minutes que dure une partie, passées à attendre qu’il émette un signe de vie, sont alors très longues).



Mais globalement, et malgré une proportion non négligeable de petits tricheurs qui agglomèrent plusieurs mots, Lexiflaire est un paradis du temps perdu. Il nous a fallu une bonne vingtaine de parties avant de trouver la force de s’en éloigner assez longtemps pour écrire cet article. Sur ce, on y retourne.

Fancy Snowboarding

Fancy Pants Man revient dans ce jeu de snowboard unique en son genre ! Utilisez votre souris pour dessiner vos propres pistes et guidez Fancy Pants Man sur l'ensemble des niveaux ainsi créés.

Jouer à Fancy Snowboarding

samedi 30 janvier 2016

Orbit

http://syanaputra.com/dodgebit/

Montrez votre habileté en ne laissant pas les points rouges et bleus toucher le cercle mobile ( Orbit ) .

Vous pouvez changer la direction de l'orbite en appuyant sur la barre d'espace ou le gauche de la souris clic.

A vous de jouer.

samedi 23 janvier 2016

Lignes sur grille

Dans ce jeu il faut relier tous les points avec une ligne unique, du point de départ au point d'arrivée.



Alors voilà : il faut relier tous les points avec une ligne unique, du point de départ au point d'arrivée. Les diagonales sont interdites, et les croisements aussi. Certains traits sont déjà placés au début et inamovibles. Les autres doivent êtres devinés et dessinés... mais par par hasard, au risque de finir dans une impasse et devoir tout gommer. On commence par s'occuper des coins de la grille, où les points ne peuvent être reliés qu'à leurs deux voisins, puis on progresse à partir de là.

samedi 9 janvier 2016

«Fleeing the complex», un jeu d'évasion rigolo


Pour une raison que l'on connaîtrait si on avait bien suivi la cinématique de début, on s'est retrouvé enfermé dans une immense prison soviétique. C'est pas de bol, mais ce n'est pas la fin du monde pour autant : il n'y a qu'à s'enfuir ! «Fleeing the complex», c'est presque aussi facile à dire qu'à faire. Une courte-échelle pour sortir de la cellule, un coup de grappin pour se hisser sur le toit... Ah non, ça marche pas le grappin. Il «ne s'accroche qu'à des objets en bois», nous rappelle aimablement le jeu. Tant pis alors, on va réessayer le grand saut vers la liberté à l'aide d'un ressort géant. Ou peut-être qu'on peut tenter de gonfler sa tête à l'hélium ?

Aucune stratégie n'est forcément meilleure qu'une autre : parier sur la ruse en se déguisant en gardien marchera dans certaines circonstances et se terminera en monstrueux fiasco dans d'autres. Jouer l'audace pourra se révéler salvateur ou très stupide. Mais dans le doute, on commencera toujours par essayer les superpouvoirs ou les gadgets improbables, qui nous garantiront toujours une bonne partie de rigolade.

Jouer à «Fleeing the complex»